Aller au contenu

Comment combattre la déprime saisonnière ?

Mélancolie, sommeil perturbé, grignotage compulsif pour compenser un manque de soleil, les émotions vous assaillent et vous n’arrivez pas à lutter contre cet abattement envahissant. Comment combattre la déprime saisonnière ? Antidote à la morosité ambiante, nos conseils, naturels et faciles à intégrer à votre quotidien, vous accompagnent pour neutraliser l’asthénie hivernale et faire place aux journées joyeuses et enthousiasmantes…

2

1/ Adopter la luminothérapie pour surmonter le blues hivernal

Le vague à l’âme qui vous envahit parfois en hiver est déclenché par un facteur majeur : la baisse de l’intensité et de la durée de la luminosité. Cela a pour conséquence une chute de l’hormone que vous sécrétez grâce à la lumière du soleil, la mélatonine. Elle joue un rôle essentiel sur votre horloge biologique et en manquer entraîne fatigue, perte de motivation, apathie, stress… Pour contrer ce phénomène naturel, la luminothérapie est l’antidote imparable ! Sortez par tous les temps, ne serait-ce que 15 minutes pour faire le plein de vitamine D et rebooster votre énergie. Si vous avez des difficultés à quitter votre lit le matin, le simulateur d’aube va devenir votre meilleur allié. Cet appareil recrée les conditions de lever du jour et de tombée de la nuit et aide votre organisme à se réveiller sans stress et à s’endormir paisiblement, diffusant même parfois un doux parfum d’huiles essentielles pour éveiller tous vos sens…

2/ Les acides aminés et les vitamines pour affronter la morosité toute l’année

La santé et la vitalité passent aussi par l’assiette. Soignez vos recettes pour tordre le cou à la mélancolie et à la lassitude. Votre alimentation est un soutien indispensable pour défendre votre système nerveux. Pour retrouver votre allégresse, composez des menus à base de poissons riches en oméga 3 (maquereaux, sardines, thon), pour booster votre apport en acides gras essentiels. Ajoutez des bananes pour le tryptophane. Cet acide aminé de la bonne humeur a un effet antidépresseur qui aide à réguler les grignotages compulsifs liés au spleen des jours gris. Complémentez avec des céréales complètes, des algues ou du chocolat noir pour le magnésium, des champignons pour la vitamine D et des noix du brésil pour le sélénium, qui lutte contre le stress oxydatif. Dynamisme garanti !

3/ Les plantes pour combattre la déprime saisonnière

Pour vous détendre et soulager cette anxiété qui vous ronge, les plantes sont un atout non négligeable. Leurs propriétés vous aident à lutter naturellement contre la déprime saisonnière. Ainsi, la rhodiole est une plante dite adaptogène, en ce sens qu’elle permet à votre corps d’ajuster sa réponse face à une situation de stress ou une agression extérieure. Le griffonia améliore votre humeur et votre endormissement, en stimulant votre production de sérotonine, que l’on nomme parfois hormone du bonheur. Le millepertuis, quant à lui, est considéré comme un antidépresseur naturel qui soulage les angoisses et l’anxiété. Si vos pensées tournent en boucle et que vous ruminez, même le soir sous votre couette, adoptez les EPS de passiflore ou de valériane. Ces sirops de concentrés de plantes vous aideront à trouver un sommeil réparateur, sans réveil nocturne intempestif. Les huiles essentielles sont aussi de formidables alliées face aux situations de stress et à l’inquiétude. Optez pour celles qui ont des vertus relaxantes, sédatives et équilibrantes du système nerveux : petit grain bigarade, marjolaine à coquilles, camomille ou lavande vraie. Si vous traversez une période de tristesse, que vous vous sentez abattue et que la mélancolie vous envahit, alors les fleurs de Bach vous donneront un coup de pouce. Quelques gouttes de Rescue, de Gorse indiquées pour le pessimisme et la résignation ou d’Olive pour rebondir et mettre du peps dans sa vie… demandez conseil pour adopter celle qui vous aidera à retrouver un apaisement immédiat. (Attention, elles ne remplacent pas un traitement médical parfois nécessaire si la dépression s’installe, consultez un médecin !)

4/ Le grand air pour oublier le spleen des jours gris

On ne le dira jamais assez, s’adonner à une activité physique est un véritable stimulant naturel. Un corps fortifié gère mieux les émotions qui l’assaillent. Oxygénez-vous et profitez de la luminosité extérieure le temps d’une marche en forêt, d’un footing à travers la campagne ou d’une pratique sportive. Rien de tel pour augmenter votre sérotonine et votre dopamine, garantes de votre énergie et de votre humeur. En bougeant, vous stimulez aussi vos endorphines, les fameuses hormones du bonheur libérées après l’effort, réduisant les douleurs physiques et morales. Bref, il ne faut pas tergiverser ! Pour vous faire du bien et abolir l’asthénie hivernale, chaussez vos baskets !

5/ Un temps pour soi pour booster son moral et abolir la mélancolie

Se garder du temps pour soi, ralentir et lâcher prise doivent devenir des priorités pour vous faire du bien. Pour chasser votre humeur maussade, ouvrez vos poumons ! Une respiration abdominale longue et profonde calme votre système nerveux parasympathique, et détend votre diaphragme et votre cerveau. Les bénéfices sont nombreux et l’apaisement immédiat. Laissez-vous guider par des séances de sophrologie ou de méditation, pour vous reconnecter à vous-même et faire remonter l’énergie positive en vous, parfois malmenée par la morosité des jours de pluie… La sensation de bien-être et de sérénité qui s’en suit vous accompagnera au quotidien !

Les jours qui raccourcissent et le temps maussade ne sont pas une fatalité. Une assiette équilibrée, quelques plantes et huiles essentielles adaptées en coup de pouce, un peu d’exercice… Vous pouvez intégrer ces astuces simples dans votre quotidien afin de ne pas vous laisser envahir et combattre la déprime saisonnière. Découvrez nos techniques de relaxation pour une vie douce et paisible. Fini le vague à l’âme, place à la sérénité !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.